Comment on Le livre by Greiber.

Je trouve la réaction de Gilles formidable, qu'un principal de collège réagisse ainsi c'est vraiment génial...que de vies gâchées, de scolarités qui ont tourné court, pour des incompréhensions de la part de la famille et de l'Education Nationale, tout cela parce que l'on est différents et que l'on ne fonctionne pas de la même façon que les autres.
Je vais de ce pas acheter ce livre car vous m'avez vraiment donné envie.
Je ne sais pas qui mettre dans les zappeurs parce que je n'ai pas lu le livre, mais je vois bien les enfants précoces et les TDAH.

Greiber Also Commented

Le livre
Je n'aurais pas eu besoin de faire le test (mais je l'ai fait quand même avec un score plus qu'honorable) car j'ai été diagnostiquée il y a quelques années très tardivement (50 ans). J'avoue que ma vie en a été très compliquée, et que j'ai beaucoup galéré surtout avant le diagnostic, l'errance diagnostique étant souvent le lot des TDAH mais pas que.... C'est moi qui ai trouvé toute seule, aucun médecin ne m'a mise sur la voie. C'est lors d'une émission que j'ai trouvé que je ressemblais beaucoup au profil. Que d'années a me demander pourquoi j'étais comme ça, à chercher constamment mes affaires, à me cogner partout dans les meubles, à avoir des difficultés à me concentrer,
À avoir des humeurs changeantes et des émotions qui passent par toutes les phases... Mais la liste serait longue.... J'ai été diagnostiquée par un pédopsychiatre (eh oui ça rajeunit) car aucun médecin n'existe pour les adultes tout du moins dans ma région. Depuis j'ai appris à vivre avec, et j'en ai personnellement tiré beaucoup d'avantages. (Mis à part le fait d'avoir toujours à chercher..ça m'énerve). Je tire partie des mes bizarreries, je crée beaucoup et mets toutes mes émotions dans mes blocs d'argile. Je suis différente mais je cultive cette différence alors que curieusement elle m'a beaucoup fait de mal quand j'étais enfant. C'est aussi une richesse.... Nos émotions nous font vivre beaucoup de choses positives. Si cela ne nous arrange pas quand elles sont négatives, on vit les choses plus beaucoup plus intensément quand c'est bon. Donc j'ai vraiment appris à vivre avec, avec un entourage compréhensif et aimant, ça aide.
Je pense que le plus dur cela a été le parcours scolaire semé d'embûches et parfois aussi, avant de savoir, le milieu professionnel.
Être TDAH n'est pas toujours une tare c'est souvent une richesse. Mais il faut du chemin pour le comprendre.....


Le livre
Oui super encourageant