Comment on Le livre by Jean-Michel Jolidon.

Bonsoir et merci de votre approche.
Le thème TDA est nouveau pour moi, bien que j'aie 62 ans. En fait, ma fille est diagnostiquée TDA et par retour je m'y retrouve complètement. D'ailleurs une de questions du test portait sur l'hérédité de cette caractéristique.
Nous avons des résultats de tests très semblables de l'ordre de 80%.

Ma fille cherche des "béquilles" du genre à dévier sa distraction sur des gestes répétitifs comme de tourner un crayon dans ses doigts. Elle espère par là garder sa concentration libre sur le sujet de ses études ou le discours du professeur, par exemple.
Est-ce une démarche correcte ?
Pour ma part, j'ai développé des systématiques de comportement toujours identiques pour ne rien oublier. Par exemple, du lever jusqu'au départ de chez moi, mes activités se succèdent toujours dans la même séquence. Si d'aventure, on me demande une tâche imprévue, elle remplacera celle que j’aurais dû réaliser et, ... j'y retourne dix minutes plus tard, car "zappée".

Une dernière question, remarque: Est-il possible de transformer ce TDA en avantage?
Par exemple, lorsque j'ai un problème à multiples entrées, j'ai tendance à "lancer" mon TDA pour un traitement, je dirais, massivement parallèle des informations. Cette attitude, parfois, donne des résultats extrêmement rapides et efficaces.

Merci encore de nous faire partager ce qui nous isole si souvent, et de nous le rendre compréhensible.

Cordialement
Jean-Michel