Comment on Le livre by Doña Juana.

C'est grâce à ma fille que j'ai eu accès à votre livre , j'avais par ailleurs écouté l'émission sur Inter avec intérêt . Maman disait que nous n'étions pas comme les autres , mais que ce n'était pas de leur faute , ils ne pouvaient pas nous comprendre , c'est tout . Je me souviens de ses commentaires ironiques à la réception des bulletins scolaires , sur lesquels on a pu lire : 20/20 , peut mieux faire ... Ou encore , concernant l'un de mes frères : doit tricher , se contente de donner les ( bons ) résultats , avec la mention : Trop long à expliquer . Pour ma part , j'ai eu la chance d'avoir quelques maîtresses émerveillées par mes capacités et qui me donnaient des tas de choses à faire et à apprendre pendant que les autres finissaient les exercices , la rédaction ..."
Grâce à une ambiance familiale très gaie , conscients et fiers d'être hors normes , nous avons moins souffert , probablement . Je me souviens cependant de cette sensation d'être incomprise . Parce que je goûtais à tout , j'arrivais très vite à faire mieux que les autres , on fondait en moi des espoirs de prodige , et ...je laissais tomber pour un nouvel engouement .
Zapping aussi dans ma vie sexuelle dès son début précoce , ce n'est qu'à l'âge de 30 ans que j'ai résolu d'être monogame . Et je n'ai trouvé la stabilité amoureuse qu'à 44 ans , auparavant je changeais d'homme de ma vie tous les deux ans .
Je ne vais pas ici raconter toute ma vie , mais il y a huit ans que je suis traitée pour troubles bipolaires , et je me pose la question du bien-fondé du diagnostic , et donc de la poursuite du traitement . Certes , j'ai traversé plusieurs épisodes dépressifs majeurs , ainsi que des périodes d'exaltation . Je me considérais comme border Line , mais il me semble que ma différence n'était pas pathologique .
Si aujourd'hui je me pose la question de la poursuite ou de l'arrêt du traitement , c'est que d'un côté je me sens moins créative , mais d'un autre côté je suis plus facile à vivre pour mon homme et mon entourage professionnel .
Qu'en pensez-vous ?