Comment on Ritaline : intérêt et risques chez l'enfant by Pascale Camus-Walter.

La "fenfluramine" est un dérivé amphétaminique.
La nature amphétaminique du benfluorex a été clairement confirmée par l’OMS en 1974 :
« Il a été décidé de retenir la DCI BENFLUOREX, car selon les experts de cette organisation, le suffixe OREX utilisé pour les agents anorexigènes évoque aussi les substances amphétaminiques puisque la presque totalité des substances anorexigènes sont des dérivés de la phénéthylamine », en conséquence de quoi « (…) les propositions du laboratoire SERVIER ont été écartées »
OMS, 25 juillet 1974 (annexe 1-31)

http://waltercolor.blog.lemonde.fr/2013/06/22/servier-les-amphetamines-et-loms/

Pascale Camus-Walter Also Commented

Ritaline : intérêt et risques chez l’enfant
Ok.
Perso, les réponses que je cherche sur la ritaline et que je ne trouve nulle part:

- à partir de quel âge chez l'enfant l'effet anti-hyperactif de la ritaline s'inverse-t-il?
(à moins que ce ne soit l'hyperactivité qui ne perdure pas au-delà d'un certain âge, quel que soit le traitement?)

- comment fait-on pour déterminer qu'un enfant a un risque schizophrénique alors que la schizophrénie ne se déclare qu'après l'adolescence? Exple: mon fils est agité pendant son enfance, il déclare ensuite une schizophrénie comme jeune adulte. Que se serait-il passé si je lui avais donné de la ritaline pendant son enfance?

- les dérivés d'amphétamine sont tous dangereux pour le coeur (on a fait tout un sac pour le Mediator, mais c'est valable pour tous les dérivés d'amphétamines. Exple: le baclofène. Ameisen meurt à 60 ans d'une crise cardiaque...). Quelles sont les conséquences sur la longévité pour des patients sous traitement pendant des années avec la ritaline? A-t-on un recul suffisant?


Ritaline : intérêt et risques chez l’enfant
Intéressant et détaillé, mais c'est très franco-français. Or il existe de nombreuses données internationales sur ce produit. Ces références sont incontournables.
Plus d'infos à partir du site rxisk.org (se logguer pour accéder aux données). Je poste sur FB et twitter un exemple des données disponibles : un screenshot d'un cloud de tous les effets indésirables répertoriés avec la sévérité et la fréquence de ces effets. Nombreuses autres données.