Skip to content

Bonjour Votre question est très intéressante. En effet, la notion de …

Comment on Le livre by Dominique Dupagne.

Bonjour
Votre question est très intéressante. En effet, la notion de "besoin de cadre" est très répandue.

Les zappeurs/euses sont justement réfractaires, naturellement, au cadre. Ils ont besoin d'un grand espace de liberté. Ceux qui "survivent" à l'âge adulte choisissent des métiers ou leur individualisme est respecté.

La vie adulte suffit à apprendre au TDAH la nécessité d'un minimum de compliance aux contraintes sociales. Les imposer dès l'enfance trop strictement aboutit à "casser" le zappeur.

Ce qui est étonnant, c'est l'acceptation de la discipline militaire par les zappeurs. Je m'interroge encore à ce sujet. Une explication très finaliste et hypothétique, serait que ces guerriers de naissance acceptent ce cadre ultra-rigique, car il a été conçu pour eux : physique, simple, guerrier, et dans la mobilité.

Dominique Dupagne Also Commented

Le livre
Bonjour,
Pour ce type de dialogue, il serait préférable d'aller sur le forum http://www.atoute.org/n/forum/forumdisplay.php?f=60 cet espace est plutôt destiné à recueillir des commentaires ou des témoignages.


Le livre
J'ai essayé de m'inscrire sans succès. C'est payant ???


Le livre
Bonjour
Je ne peux donner d'avis personnalisé sur un forum. Mais il est clair que l'équilibrage du traitement nécessite parfois des tâtonnements et le mélange de formes retard et d'action rapide. C'est en effet à discuter avec votre psychiatre.


Recent Comments by Dominique Dupagne

Ritaline/Méthylphénidate : dangers et effets secondaires chez l’enfant
Bonjour,
Personne ne peut prévoir l'avenir...


Ritaline/Méthylphénidate : dangers et effets secondaires chez l’enfant
Ce n'est pas un effet décrit pour ce médicament, mais tout est possible !


Ritaline/Méthylphénidate : dangers et effets secondaires chez l’enfant
Bonjour,
Merci pour cet article passionnant. J'avais abordé le sujet ici https://forum.atoute.org/node/187683?p=8526513


TDAH
Bonjour,
Votre cas illustre douloureusement le sous-diagnostic du TDAH et encore plus du TDA en France. Les diagnostics fumeux et erronés retardent la prise en charge et mettent les patients dans un état dépressif chronique.

Vous êtes dans une situation difficile, et je doute que vous obteniez réparation pour ces erreurs de diagnostic, mais pourquoi pas commencer par une plainte devant l'ordre des médecins qui a l'avantage d'être gratuite et le défaut de ne pas prononcer de réparations (uniquement des sanctions). Vous ferez au moins avancer la "cause".


Ritaline/Méthylphénidate : dangers et effets secondaires chez l’enfant
Bonjour
Il est fréquent que l'effet initial d'une faible dose disparaissent après quelques semaines. Il faut revoir le médecin pour ajuster la posologie. Une fois que l'effet est stabilisé, il n'est heureusement plus nécessaire d'augmenter.