Skip to content

Bonjour Les circonstances de survenue permettent d’attribuer ces douleurs au médicament. …

Comment on Le livre by Dr Dominique Dupagne.

Bonjour
Les circonstances de survenue permettent d'attribuer ces douleurs au médicament. Il faut en parler à votre médecin pour voir si ces douleurs contre-indiquent ou non la poursuite du traitement.

Dr Dominique Dupagne Also Commented

Le livre
Bonjour,
Pour ce type de dialogue, il serait préférable d'aller sur le forum http://www.atoute.org/n/forum/forumdisplay.php?f=60 cet espace est plutôt destiné à recueillir des commentaires ou des témoignages.


Le livre
J'ai essayé de m'inscrire sans succès. C'est payant ???


Le livre
Bonjour
Je ne peux donner d'avis personnalisé sur un forum. Mais il est clair que l'équilibrage du traitement nécessite parfois des tâtonnements et le mélange de formes retard et d'action rapide. C'est en effet à discuter avec votre psychiatre.


Recent Comments by Dr Dominique Dupagne

Ritaline/Méthylphénidate : dangers et effets secondaires chez l’enfant
Bonjour
Je suis désolé, mais c'est le genre de question qu'il faut poser au médecin qui connaît votre dossier et non sur internet. Personne d'autre ne pourra vous faire de réponse pertinente.


Ritaline/Méthylphénidate : dangers et effets secondaires chez l’enfant
Bonjour
En théorie, non. Mais les psychiatres qui sont mi-temps à l'hôpital utilisent souvent en libéral leurs ordonnances hospitalières. Ils ne devraient pas, mais face à la pénurie de consultations hospitalières, la sécu ferme les yeux.


TDAH
Bonjour
Pourquoi ne pas commencer par lire mon livre ? https://www.amazon.fr/Le-retour-zappeurs-Dominique-Dupagne/dp/149218330X/ref=tmm_gpb_title_0


Ritaline/Méthylphénidate : dangers et effets secondaires chez l’enfant
Bonjour,
Je comprends votre détresse, mais cet espace d'échanges ne peut être destiné à donner des avis médicaux personnalisés.


Ritaline : intérêt et risques chez l’enfant
Bonjour,
Le mot stupéfiant n'est pas médical ni chimique, mais juridique. L'effet attendu n'est pas une "mollesse", mais un calme attentif ! La dépendance à la Ritaline chez l'enfant TDAH est inexistante. C'est plutôt le contraire : il faut parfois batailler pour qu'il le prenne...