Skip to content

Bonjour, il n’y pas d’éléments permettant d’incriminer ces médicaments (pas …

Comment on Ritaline/Méthylphénidate : dangers et effets secondaires chez l'enfant by Dr Dominique Dupagne.

Bonjour, il n'y pas d'éléments permettant d'incriminer ces médicaments (pas de report significatif d'effets de ce type) mais pas de raison de penser qu'un lien soit exclu. Le mieux est d'arrêter la Ritaline pendant les vacances si votre psychiatre est d'accord pour voir si les aphtes disparaissent.

Dr Dominique Dupagne Also Commented

Ritaline/Méthylphénidate : dangers et effets secondaires chez l’enfant
Bonjour
Je suis désolé, mais c'est le genre de question qu'il faut poser au médecin qui connaît votre dossier et non sur internet. Personne d'autre ne pourra vous faire de réponse pertinente.


Ritaline/Méthylphénidate : dangers et effets secondaires chez l’enfant
Bonjour
En théorie, non. Mais les psychiatres qui sont mi-temps à l'hôpital utilisent souvent en libéral leurs ordonnances hospitalières. Ils ne devraient pas, mais face à la pénurie de consultations hospitalières, la sécu ferme les yeux.


Ritaline/Méthylphénidate : dangers et effets secondaires chez l’enfant
Bonjour,
Je comprends votre détresse, mais cet espace d'échanges ne peut être destiné à donner des avis médicaux personnalisés.


Recent Comments by Dr Dominique Dupagne

TDAH
Bonjour
Quasiment toutes les pathologies et troubles de la personnalité peuvent être associés au TDAH.


TDAH
Bonjour
Pourquoi ne pas commencer par lire mon livre ? https://www.amazon.fr/Le-retour-zappeurs-Dominique-Dupagne/dp/149218330X/ref=tmm_gpb_title_0


Ritaline : intérêt et risques chez l’enfant
Bonjour,
Le mot stupéfiant n'est pas médical ni chimique, mais juridique. L'effet attendu n'est pas une "mollesse", mais un calme attentif ! La dépendance à la Ritaline chez l'enfant TDAH est inexistante. C'est plutôt le contraire : il faut parfois batailler pour qu'il le prenne...


TDAH
Bonjour,
Votre cas illustre douloureusement le sous-diagnostic du TDAH et encore plus du TDA en France. Les diagnostics fumeux et erronés retardent la prise en charge et mettent les patients dans un état dépressif chronique.

Vous êtes dans une situation difficile, et je doute que vous obteniez réparation pour ces erreurs de diagnostic, mais pourquoi pas commencer par une plainte devant l'ordre des médecins qui a l'avantage d'être gratuite et le défaut de ne pas prononcer de réparations (uniquement des sanctions). Vous ferez au moins avancer la "cause".


Liens
Bonjour
Ce test n'est pas reconnu scientifiquement. Il existe des tests plus reconnus qui peuvent être pratiqués par des psychologues et qui pourront déboucher éventuellement sur une consultations avec un psychiatre dans l'objectif d'envisager un traitement.